Incendie à la communauté - Journal des événements

Vendredi 21 septembre 2019

Près de 120 000 €, c'est le coût des frais de relogement temporaire (6 mois de travaux) des compagnes et compagnons dont les chambres ont été détruites lors de l'incendie ; des pertes d'exploitation non couvertes ; et de l'achat d'abris provisoires (barnums ou tonnelles et bungalows) pour reconstituer les espaces de vente afin que la communauté puisse reprendre, au plus vite une activité normale.

 

Pour l'heure, la communauté a pu obtenir des engagements couvrant un peu moins de la moitié de cette somme auprès de ses partenaires publics (communes du Plessis-Trévise et de Villiers sur Marne, Conseil Départemental, etc.).

 

Si vous souhaitez participez à cet effort, vous pouvez réaliser un don sur la cagnotte en ligne mise en place par Emmaüs france (pas de frais de service ponctionnés par la plateforme HelloAsso)

 

https://www.helloasso.com/associations/emmaus-france/collectes/collecte-solidaire-au-profit-de-la-communaute-emmaus-du-plessis-trevise

 

et également nous aider à la relayer dans vos réseaux.

 

Merci pour votre soutien.

Mardi 17 septembre 2019

Aujourd'hui, intervention de l'entreprise chargée du déblaiement du petit hangar détruit par l'incendie.

Mardi 10 septembre 2019

Villa Sans-Gêne

 

En ce qui concerne les chambres dans lequelles étaient hébergées des compagnons, le nettoyage se poursuit. Trois chambres au second ont été nettoyées et sont donc à nouveau habitables. Le premier étage est presque terminé. Des appareils de séchage ont été placés dans toutes les pièces et au sous-sol. Le bâtiment est déjà bien assaini.

 

Il restera les quatre chambres côté hangar qui demandent des travaux importants. Elles seront refaites dans un second temps après le déblaiement et la fin des travaux d'assainissement.

 

Les travaux de remise en état de la villa Sans-Gêne imposeront le passage d'entreprises pour des devis. Ces travaux sont, d'après l'expert, importants. Le toit, examiné par un drone, est assez endommagé. Les boiseries extérieures et intérieures sont à refaire entièrement comme le parquet des bureaux, les plafonds, les murs... Nous n'avons pas encore d'estimation de la durée de ces travaux. Fetna est actuellement en cours d'installation dans l'ancien bureau des moniteurs.

Lundi 2 septembre 2019

Une partie du toit, jouxtant le hangar détruit par le feu, a été sérieusement endommagée. Dès jeudi dernier, l'entreprise désignée par la compagnie d'assurance était à pied d'oeuvre pour estimer les dégâts et commencer les premiers travaux de conservation de la villa par le bâchage du toit.

 

Sur les 12 chambres de la villa "Sans-Gêne", 11 personnes sont dehors. Les 6 chambres, côté nord, devraient pouvoir être habitables après décontamination. Les compagnes et compagnons logés dans ces chambres demeureront hébergés par la Mairie du Plessis-Trévise dans des chambres à l'espace Philippe de Dieuleveult. Les 2 chambres du sous-sol doivent être séchées puis nettoyées avant de pouvoir être réoccupées. Quant aux 4 chambres côté hangar (2 au premier étage et 2 autres au second), elles ont été complètement détruites. Les travaux de remise en l'état, pour ces dernières, risquent de durer plusieurs mois.  Pour les compagnes et compagnons concernés des solutions de relogement ont été trouvées.

Vendredi 30 août 2019

A la suite du deuxième passage des experts, ceux-ci ont émis des doutes quant à l'étanchéïté de la toiture de la Villa Sans-Gêne. Par ailleurs, une partie du mur en béton du grand hangar (situé à proximité du hangar qui a été entièrement détruit) aurait été fragilisé par l'incendie. Il n'est donc pas possible d'y accéder pour l'instant.

 

Des solutions sont actuellement recherchées pour continuer à assurer les ventes. Compagnes et compagnons, salariés et bénévoles sont déjà à l'ouvrage pour rouvrir la communauté dans les meilleurs délais.

Jeudi 29 août 2019

La cagnotte de la communauté Emmaüs du Plessis-Trévise

 

C’est en pleine nuit, au plus fort de l’incendie que naquit cette idée de cagnotte ! Une idée aussi généreuse que spontanée que l’on doit à Sabine, Plesséenne engagée. Un bel exemple de cette Solidarité dont la Communauté bénéficie dans ces pénibles moments !

 

Bien évidemment l’Association, par son Président Jacques Oudot, et sa Trésorière, Martine Lecornec, valident la cagnotte dont chaque centime sera bien entendu versé à la Communauté pour sa restauration.

 

Mille mercis, pour que la Villa Sans Gêne… ne soit pas dans la gêne !

 

https://www.leetchi.com/c/incendie-a-la-communaute-emmaus-du-plessis-trevise

 

Bien entendu, vos dons financiers sur la cagnotte Leetchi, tout comme ceux que vous pouvez effectuer directement à la communauté du Plessis, bénéficient de déductions fiscales selon la loi en vigueur (https://www.emmaus94.fr/donner/effectuer-un-don-financier/)

Mercredi 28 août 2019

Après l’incendie qui a détruit un hangar de vente et endommagé sérieusement la villa « Sans-Gêne », la plupart des compagnes et compagnons ont pu regagner les chambres dans lesquelles ils étaient hébergés à la communauté Emmaüs du Plessis-Trévise. 8 compagnons (dont les chambres sont détruites ou en attente de décontamination) sont encore accueillis provisoirement par la municipalité du Plessis-Trévise au gymnase Dieuleveult.

 

La police scientifique en collaboration avec l’expert des compagnies d’assurance travaillent à déterminer les causes de ce sinistre.

Mardi 27 août 2019

Nous remercions chacune et chacun de ceux qui nous ont permis de bénéficier de ce magnifique élan de solidarité qui touche notre communauté et les compagnons.

 

Nous remercions tout particulièrement Monsieur le Maire du Plessis-Trévise, Didier Dousset, et les élus qui l'accompagnaient, mais ausssi Madame Fabienne Balussou, Secrétaire Générale de la Préfecture, pour leur présence active. Nous aurons bien sûr une pensée toute particulière pour les sapeurs-pompiers et leur extrême courage, mais aussi pour la police municipale et la police nationale, la protection civile, et les bénévoles, les habitants et toutes les personnes pour leur message de soutien.

Dimanche 25 août 2019

La communauté du Plessis-Trévise vivement touchée par un grave incendie

Un incendie a entièrement détruit le hangar du Bric-à-brac hier soir samedi 24 août 2019 vers 22 heures. Pour ceux qui ne connaissent pas la communauté, il s'agissait d'un espace de vente de petits meubles, de bibelots, de vaisselle, de jouets... Aucune victime n'est à déplorer sauf un pompier, victime d'un « coup de chaud », qui a dû être transporté à l'hôpital Bégin.

 

Les pompiers ont réussi à limiter les dégâts sur les bâtiments alentour à savoir la salle des ventes et la villa Sans-Gène bâtiment emblématique de la communauté.

 

Cette dernière a toutefois été sévèrement touchée. Les bureaux de la comptabilité et de l’assistante sociale ont été ravagés par les flammes. La toiture a souffert également.  Vers 1 heure du matin, après avoir empêché la propagation du feu, les pompiers ont dû arroser le toit de la Villa Sans-Gêne dont la charpente a été fragilisée dans l'incendie. Photo Denis Courtine Le Parisien du 25/08/19

 

Dès hier soir, Monsieur le maire du Plessis-Trévise, Didier Dousset, s 'est rendu sur place accompagné de Jacques Campargue, vice-président de la communauté et Adissa Carlier, une des responsables.

 

Toutes les compagnes et compagnons ont été évacués et accueillis au gymnase Dieuleveult pour la nuit. Deux couples ont été pris en charge dans un hôtel de Boissy-saint-Léger.

 

Matin de désolation

 

Dès le lendemain dimanche 25 août, de nombreux amis bénévoles et administrateurs étaient au gymnase et à la communauté pour prêter main forte et régler, au fur et à mesure, les problèmes qui se posaient. Des élus dont monsieur le maire, la police municipale et des personnels administratifs de la commune sont venus également dans la matinée de ce dimanche apporter leurs concours et expertises.. Belle entraide et solidarité des Amis, de la Municipalité et des Responsables.

 

Espoir et solidarité

 

L'élan de solidarité qui s'est fait jour ne doit pas s'arrêter là ! De nombreux problèmes restent à résoudre avant que la communauté puisse reprendre une activité normale. Le logement, la restauration, les premiers travaux de sauvegarde, les travaux de déblaiement... la reconstruction dans le cadre de la réhabilitation générale.

 

L'assurance de la communauté prendra sa part mais beaucoup de frais ne seront pas couverts... Ainsi toute aide financière sera la bienvenue. Vous pouvez effectuer un don à la communauté qui possède la qualification d'association d'assistance et de bienfaisance l'autorisant à recevoir des dons financiers ouvrant droits à des avantages fiscaux. Voir à ce sujet la rubrique :

 

https://www.emmaus94.fr/donner/effectuer-un-don-financier/

 

ou encore :

 

https://www.leetchi.com/c/incendie-a-la-communaute-emmaus-du-plessis-trevise

 

Merci à vous !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Communauté Emmaüs du Plessis-Trévise
Horaires ouverture : mercredis et samedis de 9 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30 Site créé avec 1&1 IONOS MyWebsite.

Appel

Email

Plan d'accès